Fil de navigation

 

Aidez à suivre le Muscardin dit "Croque-noisettes"

Voici une demande  collaboration que bien volontiers LHN,

bien qu'il soit peu probable que ce sympathique mammifère se trouve encoire en Brabant.


Le muscardin est un petit rongeur qui consomme de grandes quantités de noisettes en automne. C'est donc le moment idéal de le trouver, en identifiant ses restes de repas caractéristiques. Des traces qui dénoncent sa présence !

Parmi les rongeurs de Wallonie, il en est un de la famille des Gliridés qui porte une certaine prédilection pour les noisettes: le muscardin (Muscardinus avellanarius) appelé d'ailleurs aussi croque-noisettes (ou encore rat d'or). Son nom scientifique traduit d'ailleurs cette propension. Son comportement de repos hivernal lui demande une bonne préparation par une accumulation de réserve ce qui le pousse à une consommation importante de fruits secs en automne.

Discret et méconnu, ce petit mammifère intégralement protégé est plutôt inféodé aux lisières et taillis-sous-futaie où il trouve les ressources nécessaires.

Répartition

En Wallonie, c'est essentiellement au sud du sillon Sambre-et-Meuse qu'on l'y trouve mais il est loin d'être fréquent et abondant. Sur la période 2001-2006, seules 25 localisations ont pu être collectées. Des observations plus anciennes l'avaient également renseigné dans la plaine de la Scarpe et de l'Escaut (forêt de Bonsecours, bois de Baudour). Son statut vient d'ailleurs d'être précisé outre frontière où il a été recensé en région Nord- Pas-de-Calais (forêt de Marchiennes, forêt de Saint-Amand, Avesnois). Aussi, il est possible qu'il soit sous-détecté dans la région hainuyère de même qu'en d'autres lieux en Wallonie. Il semble néanmoins davantage rencontré dans la partie méridionale de l'Entre-Sambre-et-Meuse et dans la région des Fourons.

Son statut mérite d'être actualisé afin de se rendre compte de sa répartition actuelle sachant que la destruction progressive de son habitat a certainement pesé dans l'évolution de la situation.
Son observation n'est pas chose aisée. Par contre, il laisse trace de ses activités, notamment au travers des restes de ses repas. Les noisettes qu'il consomme en automne présentent une ouverture circulaire caractéristique aux bords intérieurs lisses. En restant néanmoins attentif pour éviter les confusions, il est possible d'identifier l'auteur de ces butins.

Dans ce contexte et à la faveur de l'automne, nous vous invitons à rechercher les noisettes rongées dans les taillis, le long des lisières et à essayer d'identifier les auteurs de ces repas. Si vous pouvez confirmer qu'il s'agit de muscardin, ou si vous croyez qu'il pourrait en être, nous vous invitons à collecter ces noisettes avec une localisation la plus précise possible (copie de carte, coordonnées Lambert ou UTM, habitat prospecté, ...). Un appui photographique est le bienvenu.

Vos échantillons de noisettes peuvent être envoyés à l'équipe mammifères (ULg).

De même, toute observation (individu vivant ou mort, découverte de nids, présence en nichoir, ...) de ces 6 dernières années est utile. Si vos données dorment encore dans l'un ou l'autre carnet d'observation (et qu'elles n'ont pas encore été encodées), elles sont les bienvenues (avec localisation et photo éventuelle).

Cette enquête se fait en collaboration avec l'Université de Liège au travers d'une Convention signée pour l'étude et le suivi des mammifères protégés.

Vous trouverez les informations utiles à cet appel en cliquant sur le lien suivant: http://biodiversite.wallonie.be/fr/19-09-2012-aidez-nous-a-suivre-le-muscardin-dit-croque-noisettes.html?IDD=3481&IDC=3420 .

Merci d'avance pour votre contribution à l'actualisation du statut de ce petit mammifère quelque peu méconnu!